Found no item!

Monsieur le Directeur de la publication du Vaucluse Matin,

 

Je vous prie de bien vouloir publier dans une de vos prochaines éditions, le droit de réponse suivant concernant l’article paru le 21/09/15

« le conseil municipal va verser 65000 € aux associations ».

 

Il est écrit par J.F.Garcin : « le Maire n’a pas annulé la hausse d’impôts décidée par la tutelle ».

J’aurais voulu l’annuler que cela aurait été impossible. En effet, si le Maire que je suis, a tout loisir pour effectuer des décisions modificatives dans un budget, c'est-à-dire reporter des crédits de ligne budgétaire à ligne budgétaire, voire de transférer des crédits de la section d’investissement vers la section de fonctionnement, il m’était dès lors, que le Préfet avait validé les nouveaux taux d’imposition et transmis ceux-ci aux services fiscaux pour le calcul des impôts locaux, impossible de les modifier.

 

De plus, votre journaliste parle « d’une contre vérité de Joris Hébrard », lorsque j’affirme avoir choisi de ne pas verser d’indemnités aux élus, préférant abonder les associations.

Sur quoi se fonde- t-il pour affirmer que je mentirais ?

J’aurais pu supprimer les crédits affectés à l’investissement pour verser des indemnités aux élus. Je ne l’ai pas fait volontairement, je les ai attribués aux associations.

C’est bien un choix politique et ce n’est en rien un mensonge.

Enfin, je tiens à infirmer les propos de Caroline Grelet Joly sur les prétendus « nombres d’accidents importants durant l’été sur les trottoirs du Pontet «.

Il n’en est absolument rien. Nous avons tous les ans une dizaine « d’accidents», ce que, certes, je déplore, mais il n’y a eu aucune augmentation durant l’été. La déclaration de Mme Grelet Joly est un mensonge ou au mieux une affirmation purement gratuite.

Je tiens d’ailleurs à sa disposition les déclarations faites au service assurance de la mairie durant ces 5 dernières années.

J’ajoute que si les élus qui étaient en poste avant ma mandature et qui se trouvent être les amis et soutiens de Caroline Grelet Joly, avaient fait leur travail d’entretien et de travaux des trottoirs du Pontet, nous n’aurions pas à déplorer cette dizaine d’accidents.

 

 

                                                               Joris HEBRARD,

                                                              Maire du Pontet.