Accueil > En bref > La rue de Lattre de Tassigny

La rue de Lattre de Tassigny inaugurée

Contenu de la page : La rue de Lattre de Tassigny inaugurée

Samedi 6 avril à 11h30, Joris Hebrard accompagné d’élus, de fonctionnaires et d’administrés a inauguré la rue de Lattre de Tassigny après de longues semaines de travaux. Il a rappelé que son mandat était placé sous le signe de l’action, et, qu’il était fier d’avoir engagé ces travaux indispensables pour l’amélioration du cadre de vie et de la sécurité des usagers.

« Cette rénovation complète de la rue favorise la visibilité des automobilistes, facilite le déplacement des piétons et offre une autre perspective entre 2 quartiers distincts mais très proches : la place Joseph Thomas et le quartier de Fargues.

Depuis plusieurs semaines, de nombreux travaux ont débuté sur la commune. Cela crée quelques désagréments au niveau de la circulation, des riverains et commerçants mais ils participent à la transformation progressive de notre lieu de vie à tous et toutes.
Ces travaux sont de différentes natures : modernisation des réseaux eau assainissement, mise en place du Chon’hop, rénovation de voirie, création de parking.
Oui la ville bouge, la ville effectue sa mue et ce n’est pas fini ».
Joris Hebrard nourrit de grandes ambitions pour la commune dont celle de reconstruire un centre-ville harmonieux et adapté aux nouveaux modes de déplacement et de consommation. Ce projet s’appelle « cœur de ville ».

Pour en revenir à la rue de Lattre de Tassigny, les travaux ont consisté en une réfection totale de la chaussée sur 175 m, à l’abattage de 22 pins qui « défonçaient » la chaussée, les places de stationnement et les trottoirs, car en vérité cette essence d’arbre n’a absolument pas sa place en milieu urbain.
La municipalité précédente avait déjà rénové cette voie 3 fois de suite, en l’espace de quelques années, car elle s’était entêtée à conserver ces arbres.

Le Maire a rappelé qu’il avait l’obligation de faire supprimer ces pins pour respecter la loi en matière des personnes à mobilité réduite. Auparavant, non seulement la règlementation n’était pas respectée, mais ces mêmes personnes avaient beaucoup de mal à se déplacer en toute sécurité.

Enfin, il faut savoir que tous les points lumineux d’éclairage public ont été remplacés par des LEDS, nouvelle génération faible consommation et qu’un réseau sous-terrain pour la vidéo-protection assorti de la création d’un arrosage automatique pour les plantes en pot, ont été créés. Pour rappel, les travaux ont couté 254 000€ TTC et ils sont faits pour durer des années.